À toutes et tous une très belle année 2017

Et ces quelques mots à suivre, tenant place d'éditorial.

 

L'année 2016 aura été une année "contrastée": Les travaux de maintenance du site mises en stand-by pour des raisons d'indisponibilité. Les recherches furent plus fructueuses, à l'inverse, et feront l'objet de publications prochaines!

À la recherche de notre grand-père paternel, CHARLES BELLIARD, des candidatures spontanées se sont manifestées et viennent donc "renforcer" nos moyens d'investigation.

Nous allons revenir très prochainement sur cet objectif...! Merci à Alain qui, de Roanne a piloté avec brio ces premières actions de recherche sur sa région... gageons que la lente collecte de ces diverses informations finira, consolidant notre existant, par porter ses fruits....

Enfin, les travaux de mise en ordre de notre généalogie, c'est promis, objectif parution sur ISSU fin Juin 2017 et une édition papier pour le premier semestre 2018.

 

.... et en ce début d'année 2017, soit un siècle plus tard, découvrez sans tarder des informations exceptionnelles concernant notre grand-père (et arrière-grand-père) CHARLES BELLIARD

Grâce aux recherches menées sur place... et ailleurs par notre cousin ALAIN SCHUHMANN, la piste de ce grand "absent" semble se préciser!!!  À lire sans tarder et c'est ici


Grande Guerre: épouses et enfants posent pour le soldat au front !

Pendant la Grande guerre, les familles furent "invitées" à réaliser des clichés des épouses et enfants; ces clichés furent destinés à soutenir le moral des soldats... Années de réalisation, à droite, Madeleine m'avait remis un cliché dont elle disait qu'elle avait deux ans... donc fin 14 ou début 15.; à gauche, Jean-mary semble être dans sa septième année. Né en 09, cela donne 16... Quoi qu'il en soit, ces témoignages sont là, précieux.

 

de gauche à droite, Jean-mary, Marie, Suzanne, René, Valentine
de gauche à droite, Jean-mary, Marie, Suzanne, René, Valentine
de gauche à droite, Juliette, Claire, Madeleine, Marie
de gauche à droite, Juliette, Claire, Madeleine, Marie


Notre histoire "contemporaine" prend sa source ici, sur les bords de la Benaise... alors que d'autres belliard auront connu des destins divers...!
La Trimouille (vienne) Nos arrière-grand-parents s'y installent dès 1870! Ils tinrent commerce dans cette rue. Trois enfants y naîtront, à savoir, grand-père Charles Belliard, grand-tante Alice-Françoise et grand-oncle Ernest…

Lorsque notre ancêtre (co-latéral) Pierre Belliard, (Nieul-L'espoir) du 108ème de Ligne, est présumé prisonnier de guerre à Brena (Russie)... l'Empire fait des dégâts dans les familles de l'Arrière)


Loading


Le Montmorillonnais a son histoire mais une histoire qui ne lui appartient pas. Montmorillon change de mains, le château devenant la propriété de Philippe-Le-Hardi, fils de Saint-Louis. En 1316 ces terres sont données par Philippe Le Long à son frère Charles. Puis elles passent entre les mains de Charles VI. Puis Estienne de Vignolle dit la HIRE, compagnon de JEANNE D'ARC, reçoit, en 1436, les terres et la ville en récompense des ses faits d'armes....En 1591, le prince de Conti s'empare de Montmorillon pour le compte d'HENRI IV... Puis le roi de France en devient propriétaire C'était en 1756!.... Depuis, la cité n'a que rarement fait parler d'elle, laissant aux lustres le soin de s'écouler notre belle rivière "Gartempe", souvent languissante, parfois impétueuse. Ceinturée de terres pauvres, des brandes, principalement, étendues devenues propriétés de familles éloignées des "centres de décision" qui confièrent à des administrateurs locaux (petites noblesses de circonstances, en grand nombre), les Régisseurs qui deviennent des notables autorisant ou non le développement des terres dont il leur a été délégué la gestion. Il s'enrichissent au détriment des fermiers dont il assurent la supervision... Il faudra attendre des années plus récentes pour voir évoluer ce microcosme.

Le monde rural Montmorillonnais << Ce monde rural sera marqué par le poids des notables, l'influence du clergé et les luttes politiques et idéologiques >> citation de Monique GÉSAN ( alors Conservateur du Musée de Montmorillon) dans son ouvrage (préfacé par Philippe Durand, alors président de la Société Archéologique et Historique du Montmorillonnais, alors président du bureau provisoire de l'Écomusée...) L'Agriculture en Montmorillonnais*, édité à l'occasion des rencontres qui eurent lieu en 1987 à la Chapelle Saint-Laurent de la maison Dieu, du 20 Juin au 27 septembre 1987 à Montmorillon.

 *ouvrage de 60 pages édité au 2ème trimestre 1987 par SIPAP Dépôt légal n° 1400.

cherchez sur le site, un nom, un prénom, une date, c'est juste au-dessus


Copyright © 2012-2017 jean-pierre belliard éditeur du site  www.genealogie-en-montmorillonnais.fr

La copie et/ou la reproduction partielle ou totale des informations (textes et images) placées dans ce site sont soumises à autorisation préalable à l'exception des personnes disposant des droits d'accès. Nous luttons contre le pillage et le copillage . Si vous pensez avoir un lien proche, récent et direct avec des personnes nommées dans ces pages, alors, postez-nous un petit mot via la page contact nous sommes à votre disposition pour fournir des copies photos au format jpeg... Ça nous fera plaisir et  nous en ferons alors d'avantage encore... !